Réponse en toute transparence (document disponible dans l'article)

Le 30/11/2016
 Droit de réponse :

Ceux qui diffusent de telles informations sur les Ligues quant aux Redressements Judiciaires (RJ) doivent être motivés par une volonté de nuire au Volley-ball français en laissant planer de la suspicion. La ligue Aquitaine entre autres visée dans ces insinuations, est sereine et la transparence a été totale à chacune de ces Assemblées Générales (AG).
Les comptes de la Ligue Aquitaine sont approuvés régulièrement en AG.

Si la Ligue d’Aquitaine s’est volontairement mise en redressement judiciaire pour couper court à un partenariat frauduleux après avoir réglé la majorité des créances en cours, il restait des factures fédérales, autres, reçues au dernier moment qu’il n’était plus possible de régler car non parvenues assez tôt.
Ces sommes, disponibles, ont été créditées et fléchées pour répondre au moratoire qui allait s’en suivre et sont toujours sur les comptes de la Ligue et à aucun moment il n’a été fait appel à une cotisation supplémentaire puisque la somme était issue de ces « partenaires ».
Quant au RJ dont il est fait allusion, point de commentaire, le document ci-joint (cliquez ici), permet d’affirmer que la ligue depuis le 6 avril 2012 est sortie de cette procédure. 

Ces diffusions sont à n’en pas douter destinées à faire du tort à la Ligue et ses clubs pour des simples motifs électoraux, il y a mieux à faire, notamment être positif pour construire l’avenir de la Nouvelle Aquitaine et du Volley-Ball !
La Ligue Aquitaine en profite pour remercier l’ensemble des clubs qui dénoncent ces basses allégations, et qui, au contraire, travaillent au quotidien pour que notre Volley vive et progresse malgré toutes les difficultés qu’ils peuvent rencontrer.